Boutique Biologiquement.comCorossol pour le traitement du cancer

[Total : 134    Moyenne : 2.9/5]

Corossol arbre, qui est originaire du Mexique, Caraïbes, Brésil, Amérique Centrale, etc, se trouve également dans certains des autres régions tropicales à travers le globe.

L’arbre (Annona muricata), Appartient à la Annona genre et donc, est liée à l’arbre anone régulière, papaye arbres, Etc Corossol arbre est courte et touffue et a des feuilles vert foncé. Fruits Corossol est long avec une peau coriace vert qui a épineux, comme des excroissances. Ces fruits peuvent varier en taille ainsi que la forme. Ils peuvent atteindre un poids maximal d’environ 2,5 kg. Le fruit a une pulpe blanche avec des graines noires. Graines de corossol ne sont pas comestibles et sont habituellement mis au rebut.
La pulpe des fruits corossol a longtemps été utilisé pour la consommation humaine. Même aujourd’hui, il est mangé cru ou est utilisé dans la préparation des confitures, gelées, jus, glaces, bonbons, sorbets, etc La saveur de ce fruit est souvent décrit comme une combinaison de fraise, banane, ananas et d’agrumes. Il a des niveaux élevés de glucides et des quantités considérables de vitamines B, vitamine C, etc Corossol fruits ainsi que les autres parties de la plante, comme les feuilles, écorce, etc, ont été utilisés à des fins médicinales aussi. Des recherches récentes suggèrent l’efficacité de corossol pour le cancer. Laissez-nous jeter un oeil à divers aspects de l’utilisation de corossol pour le cancer.

Corossol graviola bio
Corossol graviola bio

Corossol bio pour le traitement du cancer

Corossol est un de ces arbres, ce qui est inclus dans la liste des médicaments à base d’herbes, comme un remède à plusieurs maux. Alors que les fruits mûrs et le jus de corossol. On dit de guérir l’urétrite, la sève de ses feuilles est appliqué par voie topique pour traiter les éruptions d’eczéma et de l’enflure. Même la chair de ce fruit est appliqué sur les plaies, pour une guérison plus rapide. Corossol est aussi de fruits utilisés pour traiter certaines maladies du foie, la lèpre, etc. Le thé de corossol est utilisé pour se débarrasser des poux de tête et dans le traitement des maladies de vésicule biliaire. Dans certaines régions, l’écorce des racines de corossol est utilisé comme antidote dans certaines formes d’empoisonnement. En savoir plus sur graviola extraire, Comme le corossol est connu en portugais.
C’est durant les années 1970, que le corossol valu beaucoup de publicité, comme certaines études a suggéré le rôle possible des corossol pour les remèdes contre le cancer. De cette période, diverses études ont été menées sur le lien entre le corossol et le cancer. Selon une étude de 1976 menée par l’Institut national du cancer, l’extrait dérivé des feuilles et des tiges de corossol peut s’avérer efficace en attaquant et détruisant les cellules cancéreuses. Après cela, diverses études ont été menées sur ce sujet et ils sont venus avec différentes suggestions positives au sujet corossol et guérir le cancer. Il a été suggéré que les ingrédients actifs sur l’extrait de corossol cibler les cellules malignes et non celles qui sont saines. Cela évite les effets secondaires de la chimiothérapie, comme, la perte de cheveux, perte de poids, etc Il a aussi été suggéré que le corossol peut être plus bénéfique que la chimiothérapie, Dans le traitement de certains types de cancer, comme, celui du colon, sein, prostate, poumon, pancréas, foie, etc Une étude menée par l’Université Nationale de Colombie affirme que le fruit du corossol est très efficace dans le traitement du cancer.
Cependant, il n’existe aucune preuve concluante de ces allégations au sujet du corossol contre le cancer. Il est maintenant utilisé comme un médicament à base d’herbes, dans certaines régions. Extrait de Corossol est également disponible en ligne. Une autre histoire à propos de l’utilisation de corossol pour le cancer, c’est qu’il a été gardé comme un secret, afin d’éviter d’énormes pertes aux compagnies pharmaceutiques.

Boutique Biologiquement.comLe corossol, un fruit miraculeux

[Total : 341    Moyenne : 3.4/5]

Depuis des lustres, les fruits sont connus pour leurs bienfaits sur notre organisme. Fruit du corossolier, découvrez toutes les vertus thérapeutiques du corossol bio antioxydant naturel puissant.

Le corossol est un fruit exotique cultivé surtout dans les pays d’Amérique du Sud, mais on peut le trouver aussi dans d’autres régions tropicales comme Madagascar ou encore La Réunion. Le corossolier, appelé également arbre Graviola ou Guanabana, possède des vertus thérapeutiques prouvées scientifiquement. Toutes les parties de cet arbre sont utilisées en médecine naturelle. Rien n’est perdu puisque l’écorce, les racines, les fruits, les feuilles et les pépins sont tous bénéfiques pour la santé de l’être humain.

Le fruit, de couleur verte, présente des épines sur sa peau. La chair est de couleur blanche et très pulpeuse. Elle renferme des graines noires non comestibles. La plante en général est riche en glucides, plus particulièrement en fructose. A part cela, il contient des minéraux, des acides aminés et des alcaloïdes. Il renferme aussi des vitamines C, B1 et B2. Bref, un concentré d’antioxydants.

Grâce à ses principes actifs, il a été prouvé scientifiquement que ce fruit épineux possède des vertus anti-cancéreuses. Selon les recherches, les feuilles de l’arbre peuvent détruire les cellules cancéreuses et agissent dix mille fois plus que la chimiothérapie et cela sans effets secondaires (perte de poids, de cheveux…). Cette plante assure en outre la guérison du cancer du sein, des intestins, des ovaires, du foie et des poumons. Par ailleurs, une simple cure de jus de corossol prévient tout type de cancer. Buvez-en un verre chaque jour.

Le corossol, un fruit miraculeux
Le corossol, un fruit miraculeux

Si les bienfaits miraculeux du corossol dans le traitement du cancer sont très plébiscités, n’occultons pas les autres propriétés curatives de ce fruit. En effet, grâce à ses riches composants, le corossol est un allié thérapeutique entièrement naturel. Il est indiqué entre autre en cas d’insomnie et permet ainsi d’avoir un sommeil calme et réparateur. Le corossol est également conseillé aux personnes anxieuses ou stressées car le fruit lutte contre la dépression et les troubles nerveux.

Le corossol est en outre préconisé en cas d’infection virale. Grâce aux différentes substances qu’il renferme, le corossol est apte à stimuler la digestion, et à combler les carences en vitamines. Entre autres, il traite le rhumatisme, l’arthrite et le diabète. Il est également conseillé aux personnes sujettes à des problèmes cardiaques. A noter que le corossol est un agent antimicrobien pour les infections bactériennes, parasitaires et fongiques.

Quelques conseils d’utilisation 

-Le corossol sert de pansement gastrique quand il est ajouté avec un peu de miel. Cette mixture a un effet immédiat contre les douleurs d’estomac. En manger trois fois par jours, après les repas.
-Appliqué en masque sur le visage pendant une demi-heure, il prévient l’apparition des rides. Faire ce masque au moins une fois par semaine. Le corossol a également un effet sur la longévité.
-L’infusion de racines et de feuilles du corossolier est utilisée en cas de diabète ou de spasmes. Buvez-en une tasse par jour.
Au final, n’attendez pas d’être atteint d’une maladie grave pour déguster ce fruit miraculeux. C’est l’été, une belle occasion pour boire un jus frais de corossol.

Boutique Biologiquement.comGraviola bio effet antibactérien et antiviral

[Total : 26    Moyenne : 2.5/5]

Culture et récolte : Originaire de l’Amérique Centrale, cet arbuste est cultivé en Afrique, Inde et surtout Asie du sud-est. Les fruits sont surtout consommés en Guadeloupe. Mais la Graviola possède une longue et riche histoire dans son utilisation traditionnelle.

Nom latin : Annona muricata
Famille : Annonaceae
Synonymes : Graviola, soursop, guanabana, guanavana.
Partie utilisée : fruit, feuille, semence, écorce, racine

Propriétés biologiques 

Les propriétés de la Graviola sont très diverses et sont principalement dues aux acétogénines, composés naturels actifs des plantes de la famille des Annonacées. Les premières études ont été réalisées sur l’écorce et les racines selon la Pharmacopée anglaise de 1993.

Effet antibactérien et antiviral

De nombreuses propriétés bioactives des acétogénines en particulier des propriétés antiparasitaires, anti-microbiennes et antivirales ont été mis en évidence ce qui a permis de susciter un intérêt majeur de ces composés naturels dans ce domaine (1, 2, 5 et 7).

En effet, des études menées in vitro ont montré qu’un extrait alcoolique de Annona muricata possédait un effet inhibiteur sur la croissance du virus de l’Herpès de type 1 avec une concentration minimale inhibitrice (CMI) de l’ordre de 1mg/ml (6). D’autres expérimentations sont en cours afin de connaître le mode d’action.

De même, l’extrait du péricarpe de Annona muricata semble être plus actif que le Glucantime®, produit utilisé pour traiter certaines maladies parasitaires telles que les leishmanioses (4).

De plus, une lectine dont le taux d’affinité est élevé avec le glucose et le mannose, a été isolée des graines par chromatographie. Il s’agit d’une glycoprotéine constituée de 8% de carbohydrate et de cations bivalents tels que le calcium, magnésium et le manganèse. Cette lectine pourrait diminuer le développement de certains champignons (3).

Données de sécurité 

La Graviola est déconseillée chez la femme enceinte après le cinquième mois, sa consommation pourrait rendre les contractions plus douloureuses.

Lactoprotéines

La lactoprotéine utilisée dans Virocéan Fort est la lactoferrine, une glycoprotéine qui se lie au fer et qui possède des effets bactériostatiques et bactéricides. Elle est présente dans le lait de vache comme dans celui de la femme, ses concentrations dans le lait humain étant 5 à 10 fois plus élevées que dans le lait de bovin.

La lactoferrine appartient à la famille des cytokines, responsables de la réponse immunitaire cellulaire, qui protègent l’homme de la plupart des infections. Un déficit en cytokines peut conduire à un affaiblissement du système immunitaire tandis qu’un excès peut créer une réponse immunitaire suractivée. La lactoferrine agit en régulant la réponse immunitaire cellulaire à différents niveaux. Chez des individus en bonne santé, elle est en première ligne dans le système de défense immunitaire et protège des invasions infectieuses les ouvertures du corps, comme les yeux, la bouche, le nez et d’autres orifices.

Le second intérêt important de la lactoferrine repose sur sa capacité unique à se lier au fer, un minéral essentiel, utilisé par un vaste éventail d’organismes pathogènes et de tumeurs pour croître et se reproduire. La plus grande partie des activités biologiques de la lactoferrine est liée à sa très forte affinité pour le fer.

Ainsi, la lactoferrine joue un rôle dans les premières lignes de défense contre les organismes pathogènes invasifs, probablement en les privant du fer nécessaire à leur croissance. Délivrée dans les zones d’inflammation par les leucocytes polynucléaires, elle limite la disponibilité du fer pour les envahisseurs pathogènes, les empêchant ainsi de l’utiliser pour se multiplier.

Enfin, certaines sections des molécules de lactoferrine sont elles-mêmes directement toxiques pour les bactéries, les levures et les moisissures. Il semble que la lactoferrine inhibe la réplication de certains virus.

Graviola bio effet antibactérien et antiviral
Graviola bio effet antibactérien et antiviral

Zinc 

Le zinc est un oligo-élément, c’est-à-dire qu’on ne le trouve qu’à l’état de traces dans l’organisme. Il est présent dans toutes les cellules et serait nécessaire à plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux dans l’organisme. Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines, à la croissance et surtout il joue un rôle clé dans les processus immunitaires et de guérison.

Une étude très récente de janvier 2006, réalisée in vitro a mis en évidence qu’une supplémentation en zinc chez des jeunes hommes permettait d’augmenter l’expression des cytokines et donc des facteurs d’activation du système immunitaire (1).

De même, de nombreuses études ont démontré qu’une supplémentation en zinc pouvait réduire de façon significative la morbidité et la mortalité d’enfants et diminuer la durée des infections aiguës. Ces effets ont été rapportés chez des enfants souffrant de diarrhées et d’infections respiratoires. Des études supplémentaires sont en cours afin de déterminer le mode d’action mais il semblerait que le zinc intervient au niveau de l’immunité cellulaire (2).

Cuivre 

Le cuivre est un des cofacteurs qui rendent actif la Super Oxyde Dismutase (SOD). Sa carence peut entraîner une plus grande sensibilité tissulaire à l’agression des radicaux libres. Ainsi, le cuivre agirait en enrayant le processus inflammatoire, et en augmentant la quantité d’antioxydants.

Cuivre et infections

La carence grave en cuivre de la maladie de Menkes est associée à un risque infectieux élevé, en particulier par pneumonie.

Chez l’animal, la carence en cuivre augmente la susceptibilité aux pathogènes (Listeria, Salmonelle), déprime les fonctions réticulo-endothéliales, la bactéricide granulocytaire et la synthèse d’anticorps. Ces perturbations sont attribuées à la baisse d’activité de la SOD et de la cytochrome C oxydase, ainsi qu’à celle de la céruloplasmine.

Les Apports nutritionnels conseillés

Chez l’homme, les ANC sont estimés à 2 mg/j et chez la femme, ils sont estimés à 1.5 mg/j.

Vitamine E naturelle

La vitamine E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante et empêche ou réduit l’oxydation des lipoprotéines de faible densité (LDL). La vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices.
Vitamine E et infections :

Une étude à double insu avec placebo réalisée en août 2004 a été menée auprès de 617 personnes âgées hébergées en centre d’accueil. Les résultats indiquent que la prise quotidienne de vitamine E durant un an a réduit légèrement les infections liées au rhume chez certaines personnes (1).
De plus, la vitamine E semble jouer un rôle dans les phénomènes allergiques. Une étude à double insu avec placebo, a été menée sur 112 sujets atteints de rhinite allergique (allergie saisonnière). Les résultats indiquent que la prise quotidienne de vitamine E, en conjonction avec un traitement anti-allergique classique, peut réduire les symptômes de cette affection, principalement ceux qui touchent les voies nasales : éternuements, congestion, écoulements et démangeaisons (2).
Par ailleurs, il est important de souligner que Virocéan Fort contient uniquement de la vitamine E naturelle et des études ont récemment démontré que les tocophérols « synthétiques » étaient moins bien assimilés que leurs équivalents « naturels » et que l’organisme les retenait moins longtemps dans ses tissus.

Vitamine B2

Encore appelée riboflavine, elle agit sur le métabolisme des sucres, des graisses et des protides, présidant ainsi à l’équilibre nutritif. Action favorable sur la peau et les muqueuses, elle joue un rôle dans le système immunitaire.
En effet, la riboflavine intervient de façon bénéfique sur les affections de la peau et des muqueuses, la séborrhée, les eczémas, certaines inflammations. Son mode d’action est peu connu mais plusieurs études sont en cours.